Les déductions salariales

Vous avez sans doute remarqué que sur votre chèque de paye ce n’est pas le montant total que vous avez gagné qu’il vous reste dans vos poches.

Cela est tout à fait normal car nous devons payer les déductions salariales applicables au Québec.

Sur chaque paye on retrouve les déductions suivantes

 Le RRQ ou Régime de rentes du Québec : Ce régime sert à prévoir notre retraite.
Il est entré en vigueur le 1er janvier 1966, il est universel et tous les citoyens âgés 18 à 70 ans doivent y participer. Le moment venu il permet de recevoir différentes rentes tel que la rente de retraite.

 Le RQAP ou Régime québécois d’assurance parentale
En vigueur depuis le 1e mars 2005, il assure aux travailleurs le versement d’une prestation financière s’ils se prévalent d’un congé de maternité. Le montant admissible est d’environ 70% du salaire brut.

 L’assurance-emploi : Si vous perdez votre emploi, vous pouvez recevoir une partie de votre salaire brut sur une période pré-déterminée. Chaque employé se doit de contribuer à ce régime.

L’impôt fédéral : les impôts prélevés servent à offrir plusieurs services gouvernementaux aux citoyens.
Les déductions de l’impôt fédéral dépendent de la situation familiale de chacun. Les tables d’impôt sont conçues pour que l’employé n’ait à débourser ou à retirer aucune somme d’argent à la fin de l’année.

L’impôt provincial : La table des retenues est préparée selon la même logique que celle de l’impôt fédéral.

On peut voir aussi des déductions spécifiques à chaque entreprise : plan dentaire, assurances collectives etc…

Leave a Reply